Sainte-Gertrude / Saint-Géry

...paroisses de Gentinnes / St-Géry

Le contexte historiques et géographique

A partir de la fin du 10e siècle, sous les empereurs germaniques, le pays mosan, qui s'identifie avec l'ancien diocèse de Liège, va connaître une longue période de prospérité, grâce à sa pierre calcaire.

Déjà experte dans la construction d'édifices carolingiens, l'architecture mosane contribuera largement à l'épanouissement de cet art nouveau, qu'est l'art roman.

N'oublions pas l'imposante collégiale de Nivelles,dédicacée en 1046, qui fut un de ses plus beaux fleurons.

Encouragé par Charlemagne et ensuite par les empereurs"Otton", l'eessaimage des églises se poursuivra sans relâche dans l'ancien diocèse.

Parallèlement à cet effort de construction des maisons de Dieu, il importe aussi de les meubler. Ceci nous amène à aborder notre sujet des fonts baptismaux.

C'est la vallée de la Meuse, qui aura le privilège de pouvoir exécuter ces fonts, car elle possède non seulement les roches calcaires, qui sont idéales pour la sculpture,mais aussi des artisans, initiés de longue date à la taille de la pierre.

Cette agréable vallée mosane possède aussi un climat hivernal plus clément que celui de ses plateaux. Il n'était donc pas surprenant de voir sur les bords de la Meuse une multitude d'ateliers de sculpture sur les lieux mêmes d'extraction.Les artisans de la pierre pouvaient y tailler et sculpter pendant pratiquement toute l'année. De ces ateliers sortiront les célèbres fonts baptismaux romans.

Une fois sculptée, la cuve baptismale sera embarquée à bord d'un bateau et arrivera à destination en empruntant les voies navigables. Le transport par chariot se fera  en dernier lieu.

Extraits tirés de la Revue d'histoire du Brabant wallon édité par le CHIREL Tome 27-Fascicule 3, sept 2013

Le domaine de l'abbaye de Notre-Dame de Bonne-Espérance et la paroisse de Gentinnes. Philippe Annaert.

"L'abbaye de Bonne-Espérance a été fondée dès 1126 à proximité du village de Vellereille-les-Brayeux, à Estinnes près de Binche, sur des terres offertes aux chanoines de Prémontré...Les religieux se constituent très vite un patrimoine important, principalement situé en Hainaut, en Brabant wallon et dans le Namurois...Chanoines réguliers, ils suivent la règle de Saint Augustin et partagent leur existence entre la vie commune au sein du monastère et les charges curiales...Bon nombre de religieux prémontrés vivent dons en dehors de l'abbaye,dans la paroisse qui leur est assignée, souvent de longues années...

La paroisse de Gentinnes est l'une des cures qui font partie du patrimoine direct de l'abbaye de Bonne-Espérance. C'est en 1187 que se situe la donation de l'église aux chanoines prémontrés... Les biens propres à l'église de Gentinnes sont connus grace à plusieurs registres, datant des 16-18ème siècles.Les propriétés de la paroisse se composent de terre, rentes et dîmes. Les biens fonciers sont essentiellement des terres arables, auxquelles s'ajoutent quelques jardins et prés...La seigneurie foncière qui appartient à l'abbé est un autre moyen d'assurer la présence du monastère. Un receveur y perçoit les cens et rentes, alors que le bailli et les échevins rendent basse et moyenne justice... L'arrivée des Français, signalée par le curé dans son registre en 1794, vient définitivement mettre un terme à cette époque."

 

Historique architectural Mathieu Bertrand

"La littérature nous apprend qu'un sanctuaire paroissial se dressait déjà en cet endroit au moins depuis le 12e siècle. L'édifice a ensuite bénéficié de plusieurs phases de restaurations et d'agrandissement. L'église sera démolie en grande partie durant le dernier quart du 18e siècle pour faire place, en 1784, à un espace plus moderne et sans doute plus vaste, dans la texture esthétique du temps, mais tout en conservant du sanctuaire précédent un choeur de trdition gothique, vraisemblablement du 16e siècle pour partie (chevet). Le b^timent se présentait sous la forme d'une triple nef relativement basse, rythmée de trois travées, couverte par une bâtière unique et cloturées par un choeur étroit, muni d'une travée droite et fermé d'un chevet à triple plan. L'ensemble était signalé par une tour logée entre deux annexes éclairées latéralement par une baie à triple harpe munie d'un arc faiblement surbaissé à clé débordante, surmontée presque immédiatement par un appentis formé par le prolongement de la couverture principale.

Sise au centre du village de Gentinnes et attenante à la cure elle aussi réédifiée par Coulon en cette structure 1869, l'église actuelle, devancée d'une courte drève plantée de tilleuls, a gardé cette structure formant un "avant-corps" avce sa tour harpée aux angles et frappée du millésime"1784" sur le portail.

Lire la suite : Histoire de la paroisse de Gentinnes 

Calendrier

se_module_calendrier_94 - style=default - background=
<<   201704<20183 avril 2018 >20185   >>201904
lun mar mer jeu ven sam dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 /component/allevents/display/event/default/37-dim?Itemid=633
22
Dimanche Autrement en l\'église de Gentinnes le matin et au Mémorial Kongolo l\'après-midiDimanche Autrement en l'église de Gentinnes le matin et au Mémorial Kongolo l'après-midi
dimanche 22 avril 2018 10:00
Messes/Cérémonies
23 24 25 26 27 /component/allevents/display/event/default/39-w-e-retraite-kt-au-monastere-de-clerlande-pour-les-futurs-c?Itemid=633
28
W-E Retraite KT au Monastère de Clerlande pour les futurs confirmands (Confirmations mai 2018)W-E Retraite KT au Monastère de Clerlande pour les futurs confirmands (Confirmations mai 2018)
samedi 28 avril 2018 09:00
Catéchèse
/component/allevents/display/event/default/39-w-e-retraite-kt-au-monastere-de-clerlande-pour-les-futurs-c?Itemid=633
29
W-E Retraite KT au Monastère de Clerlande pour les futurs confirmands (Confirmations mai 2018)W-E Retraite KT au Monastère de Clerlande pour les futurs confirmands (Confirmations mai 2018)
samedi 28 avril 2018 09:00
Catéchèse
30            
 Catéchèse
 Messes/Cérémonies
94201804